Jour 4: La rencontre Franco-Allemande

8h00 : On se lève en musique et avec des douleurs musculaires comme chaque matin. Mais l'envie est tout là !
8h30 : On prend la route avec comme petit déj' des gâteaux "Finger" et une grande bouteille de jus d’orange. Aujourd’hui nous avons environ 25 km à parcourir, pas de quoi s'affoler, mais...
9h00-10h30 : On marche vers Chitterne. Sauf que l’on se rend compte que ce n’est pas du tout la bonne direction, ce qui nous oblige à rebrousser chemin et nous rallonge la route d’environ 7-8 km. Mauvaise pioche ! Heureusement que la route que l'on emprunta était barrée pour travaux, donc personne à l'horizon pendant très longtemps
 
Img 1189
 
10h30-12h30: On commence à avoir mal au pieds à force de marcher sur la route. Notre destination du midi est Imber. Arrivés là-bas, on aperçoit des maisons vides et des militaires armés. Imber est en fait une ville d’entraînement pour la British Royal Army. Ainsi, c’est une sorte de ville fantôme à la "Nuketown" pour les connaisseurs, avec des baraquements totalement vides et jonchés de douilles de fusil d’assaut et de sniper L18A1. On en a d’ailleurs ramassé quelques unes. Ensuite, nous avons pu voir en direct un entraînement de chars d’assaut et de blindés. C’était vraiment impressionnant. Puis, on s’est arrêtés pour manger un sandwich. Soudain un homme en pick-up pile net devant notre campement. Il nous a demandé si l'on était militaires car la zone où l’on marchait était privée (danger area). Il voulait appeler la police mais a fini par juste nous amener vers la sortie de la zone interdite. On a eu chaud ! 
Img 1197
Img 1204
Img 1215
Img 1217
Img 1210
 
13h30-16h: Nous avons marché dans les champs et sous la pluie. C’était assez dur car le blé nous coupait les genoux et nos chaussures étaient pleines d’eau. On est quand même arrivés à destination après 6h de marche. Maintenant il ne reste plus qu’à trouver une maison.
 
Img 1221
 
16h00-17h30: Les premières personnes rencontrées étaient assez distantes, mis à part un vieil homme qui nous donna 5 pounds. On a donc décidé de changer de quartier car les gens n’étaient pas accueillants. Arrivés à plusieurs pâtés de maison situés juste à côté, notre quête fût beaucoup plus fructueuse avec une collecte de 40 pounds. Un homme prêt à nous accueillir chez lui doit attendre sa femme. Il nous demande donc de revenir dans 30 minutes. Ce qui nous a laissé un peu de temps pour récolter de la nourriture et de l’argent afin de "survivre" aux prochains jours.
Quand nous sommes retournés chez lui, sa femme était là et ne comprenait pas bien notre trip. Après leur avoir expliqués, ils ont eu l’air vraiment intéressés et nous ont laissés dormir chez eux. 
Pour connaître la suite de la soirée, checkez la prochaine page « Fireman in Trowbridge » qui sera disponible dans quelques heures.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site